Ceux qui donnent des noms

Appelé aussi les dynastiques : "ceux qui transmettent à leurs descendants" et créent des dynastie.
En fait ce sont les races vivantes intéligentes appartenant à la galaxie.

Les Ancipiels

Les ancipiels appartiennent tous à la même race et peuvent se reproduire entre eux. Ce sont tous des êtres volants, sauf les noirs qui ne peuvent plus voir l’apparition d’ailes. Ces ailes sont formées d'une peau très fine et transparente mais très résistante. Elles sont fixées dans le dos comme les libellules et son animés par un ensemble de muscle très puissant, possédant un système respiratoire et circulatoire autonome. Les ailes agissent comme si elles étaient une autre créature en symbiose avec l'ancipiel. Malgré leur taille importante, de 1 mètre 70 à 2 mètres, les ancipiels sont très légers, leurs os sont reliés à leur système respiratoire, ce qui leur permet de s'alléger durant le vol. Avant de voler pour de longs trajets, les ancipiels doivent faire une grande consommation de sucre. Les sucres, les fruits et les sèves sont la base de leur alimentation.
Les ancipiels continuent de vivre en majorité dans les forêts aux frontières humaines, mais beaucoup ont franchi le pas et se sont aventuré dans les civilisations auxquelles ils ont même participés. L'Empire d'Issesse par exemple, possède depuis le sixième siècle une cohorte d'éclaireurs volants composés exclusivement d'ancipiels.
Les ancipiel sont grand, ils ont un visage entre le félin et l'humain, leur morphologie apparente est humanoïde. Ils ont une faible constitution, leurs os ne sont pas très solides et creux. Pourtant, ils possèdent dans le dos, des tissus musculaires d'une grande puissance leur permettant d'animer leurs ailes. Ils n'ont que quatre doigts aux mains et trois aux pieds. Leurs peaux roses bleutées sont recouvertes d’un fin duvet bleu, gris argenté ou vert sombre. Ce qui leur donne ces apparences différentes.
Le haut saut
L’Ancipiel a un métabolisme très différent de celui de l’humain. Ce métabolisme fait qu’ils ont une espérance de vie beaucoup plus importante que les humains mais un rythme de croissance et d’apprentissage plus lent. Ils ont tendance à considérer les autres dynastiques et surtout les humains comme des animaux agités. Par contre, ils sont considérés par les autres comme des attardés, des durs à la comprenette.
Certains ancipiels vivant avec les humains finissent par subir leur rythme de vie. Chaque année passée, non compensée par 5 ans dans leur clan, augmente de 10% son risque de dépression nerveuse. Les ancipiels nomment cette dépression, le haut saut. Quand elle se produit, il s’humanise, leur métabolisme s’accélère et ils se mettent à vieillir au même rythme que les humains. Il leur est alors impossible de retrouver son cycle naturel.
L’architecture
L’architecture des ancipiels est calquée sur un ancien mode de vie en ruche. Les ancipiels étant polygame, et l’éducation des jeunes étant prises en charge par la collectivité, l’architecture ne recherche pas l’intimité. Certes, les ancipiels éprouvent des sentiments amoureux et sont animés de passions mais contrairement aux autres races ils ne sont pas étroitement liés à la sexualité.
Ces sentiments ou passions amoureux peuvent être tournés vers un partenaire de même sexe. Il n’y a pas de sexualisation de l’architecture, tout possède des formes phalliques et des formes matricielles. Ils ont toujours besoin de voir le ciel, c’est pourquoi une grande colonne centrale occupe le bâtiment. Les lieux où ils vivent, ressemblent plus à un assemblage de nid plus ou moins communautaire. Les régimes politiques ancipiel ont une base très sociale mais également très conservatrice.
Il n’y a qu’un seul moment ou les ancipiels ont besoin de solitude, c’est lors de la mue annuelle de leurs ailes qui durent de quatre à cinq jours et qui est très douloureuse. Il reste couché pendant tout ce temps dans une alvéole sombre et légèrement humide. C'est la seule pièce intime d'une construction ancipielle.
Les deux grandes formes de langue ancipiel sont le Faelwinien et l’Analwanien. L’Analwanien étant la grande langue du nord et le Faelwinien étant la langue du centre et du sud.
Les ancipiel noir n’ont pas à subir la mue des ailes et sont capable de vivre dans des cités troglodyte ou s’aventurer dans les cavernes les plus sombres. De plus ils n’ont pas le risque de faire une dépression humaine lorsqu’ils vivent aux risques d’humains. Là ou il devrait avoir des ailes, ils ont une masse musculaire qui leur confère une force équivalente à celle des humains.

Les Humanordes

Les humanordes appartiennent à la plus vieille race dynastique de la planète. La race est divisée en trois phénotypes très différents. Ces phénotypes différents ont des conséquences importantes dans les cultures différentes des humanordes.
De plus ces phénotypes sont situés géographiquement et culturellement.
Les humanordes ocre qui vivent majoritairement dans le nord du monde connu sont des bergers nomades et surtout commerçants. Ils ont des relations aisées avec les autres races et se considèrent comme l'élite civilisatrice parmi les humanordes. Ils sont rassemblés en clans familiaux de 100 à 300 individus et chaque clan associé à une tribu plus vaste de 10000 individus.
Les relations inter clanique sont régies par le conseil des anciens de la tribu. Les anciens vivants dans un caravansérail ou toutes les tribus passent.
Les humanordes saumâtre qui vivent majoritairement dans les zones forestières montagneuses sont des chasseurs cueilleurs. Ils possèdent une culture basée sur la rapine des autres races. Ils parviennent à se rassembler en clan de 150 individus maximum et une tribu comporte au maximum 5000 individus. Les relations inter claniques sont régies par le conseil des chefs. Le chef est souvent l'humanorde le plus intelligent et le plus malin. En cas de crise ou de guerres les tribus peuvent se rassembler sous l'égide d'un roi appelé l'Orc.
Les humanordes bruns sont les plus forts et les plus belliqueux de tous. Ils méprisent les autres humanordes qu'ils attaquent et emmènent comme esclaves. Ils se rassemblent en clan de 300 personnes dans les forêts denses et hautes montagnes. Leur shamans sont très puissants et utilisent souvent les sacrifices d'humanordes ou d'autres êtres vivants pour pratiquer leurs rituels magiques. De plus ce sont des cannibales. La seule race qu'ils parviennent à fréquenter dans le cadre d'échanges est les narsdroks. Il faut dire que ces derniers sont leur fournisseur en fer pour leurs armes. Les humanordes bruns sont des chasseurs et des pilleurs.
Les deux grandes langues humanorde sont l’Humanorde et l’Orcrial. L’Orcrial étant surtout une construction des humanordes bruns.

Les Togents

Les togent sont une race d'Ultereith bien étrange. Les sages pensent qu'ils sont un croisement génétique impossible entre les humains et les ancipiels. Ils sont tous de très petite taille mais cette race possède un grand nombre de phénotype. Ils ont des couleurs de peaux très variables du brun comme les humains aux bleuté des ancipiels. Mais ces phénotypes ne sont chez eux la cause d'aucunes ségrégations. Ils ont en commun une culture unique de commerçants. Les togent sont une race très douée pour les échanges.
Les togent apparaissent en 1453 du deuxième âge au su de toutes les autres races. Les ancipiels étaient parvenus à maintenir secret leur gestation pendant un millénaire entier. Cette race, petite de par sa taille possède une bonhomie et une douceur qui en fait une race dédiée à la communication et à l’échange. Cette race vit en petits villages dans des collines ou dans des vallées au flanc des montagnes. Contrairement aux humains, ils possèdent une grande autonomie d’action. Ils ont déjà domestiqué un grand nombre de plante comme le tabac et ils le font connaître à tous. Les togent sont tout sauf des combattants mais dans des situations extrêmes ils sont capables de révéler des trésors de ressources. Les autres races et même les ancipiels ont compris qu’il ne fallait pas sous-estimer ces individus à l’allure si placide et conviviale.
Les togent se sont mêlé aux humains dans toutes les cités du monde connu et en ont organisé souvent le commerce. Les familles les plus riches des cités appartiennent à cette race. Dans certaines régions ils sont tenus en esclavage mais pour en faire des intendants. La seule région qui ne soit occupés que par des togent est Le Sraèle dont la capitale est Piedru.
Les Togent ont des religions aussi multiples que celles des humains. En fait, ils vénèrent ceux des régions où ils vivent. Mais ce qu’ils aiment pardessus tout c'est leur tranquillité. Leur devise est « pour éviter la guerre, il faut négocier et quand la guerre est invivable il faut encore négocier ». Un togent connaît toujours un cousin dans n'importe quel vide du monde connu.
Les Togents de toutes les terres connus n’ont qu’une seule langue le Gentelien. Cette langue est très riche pour le commerce. Celui qui pratique cette langue obtient un +4 en bluff pour les relations commerciales.

Les Narsdroks

Les narsdrok sont une race dynastique ayant une préférence pour la vie troglodyte. Ils ont créé un grand nombre de cité cavernes ou peuvent se rassembler l'ensemble du clan qui regroupe les tribus. Ils se sont tournés naturellement vers l'extraction et l'exploitation des métaux ainsi que la culture des champignons ou l’élevage des crustacés des cavernes.
Pourtant les narsdrok ne vivent pas en autarcie, ils ont des échanges important avec les civilisations dominantes, actuellement les civilisations humaines. Des tribus narsdrok se sont même mêlées aux cités humaines. Ils sont très recherchés car se sont brillant maître artisan dans les domaines de la forge ou de la construction.
D'un point de vue cultuel et culturel il n'existe pas une grande variété chez les narsdroks. Leur temple est un polythéisme pragmatique ou les plus brillants chercheur font des expérimentations scientifiques et côtoie des prêtres thaumaturges.
Leur littérature est essentiellement tournée vers l'épopée et leur poésie glorifie les mondes chtoniens.
Physiologiquement, les narsdrok sont humanoïdes, ils sont plus petits et beaucoup plus trapu. Leur épiderme est plus rugueux mais aussi plus épais.
L'esthétisme des narsdrok se situe dans la barbe et les cheveux. Les hommes élaborent des structures complexes de nattes dans leurs barbes. Il existe deux phénotypes de narsdroks. Ceux du grand nord ont la peau brune et le front plat. Ceux du sud ont la peau ocre et le front bombé. Mais il n'existe entre eux aucune espèce de ségrégation.
Leur architecture troglodyte les a conduits à édifier des caves gigantesques de forme riches et variées.
La lumière est domestiquée par des lampes et des optiques ingénieuses donnant une grandeur à leurs œuvres. Les prêtres te chercheurs narsdrok font preuves d'une grande imagination pour utiliser la lumière domestique.
Le régime politique des clans le plus fréquent est la république démocratique. Les tribus élisent parmi leurs anciens les représentants au forum du clan.
Un clan narsdrok se compose de 150 à 250 tribus.
Une tribu rassemble de 500 à 1000 individus. Le sénat clanique est composé de 500 sénateurs qui nomment chaque année le conseil exécutif et les principaux juges pour 9 ans. C'est le sénat qui lève l'armée des protecteurs. Chaque tribu devant entretenir de 15 à 20 protecteurs, Les habitants des montagnes désolés, les extracteurs de minerais, les fabricants de mines les plus doués et les forgerons des métaux les plus extraordinaires.
Les narsdroks ont créé le mirthrill à base d’un minerai de fer très particulier. Les narsdroks travaillent dans des lumières artificielles. Ils sont devenus maîtres dans l’art et la fabrication de ces lumières artificielles. Leurs galeries se perdent en un chaos extraordinaire, dans lequel on peut déceler une architecture merveilleuse. Les narsdroks conçoivent leurs galeries, leurs mines comme des mondes à part entière, des entités se suffisant à elles-mêmes. En cela, ils sont bien les élèves des dragons et de la liberté.
Les narsdroks ont une sexualité très pudique, ils ne parlent pas de ces choses et ce sont des êtres d’une très grande fidélité. Un couple peut vivre toute sa vie ensemble et avoir deux ou trois enfants. Leur religion est associée à des divinités secrètes qui aiment la bravoure, l’imagination et l’amour. Un narsdrok lorsqu’il meurt accède à un autre niveau de conscience vers la lumière.