Le velum est une dimension de l’univers à deux états. Cette dimension se trouve en chaque point de l’univers dans chaque atome au cœur de la matière. C’est cette dimension qui fait membrane avec les dimensions non matérielle de l’univers. Le vivant peut, en prenant conscience de cette dimension, accéder aux possibilités, aux opportunités des autres dimensions, comme opacité, élémentaité ou primus et songité ou songerie. Ces trois grandes dimensions sont associées inextricablement à la nature vivante de la matière. Seul l’éden est une dimension non temporel, eternel et inaccessibles.
Lorsque les êtres vivants font appel, invoquent les puissances surnaturelles, pour se surpasser, une partie de sa méta conscience utilise l’énergie et les propriétés du velum et fait pénétrer dans la matière, ce surplus d’énergie.
Si le besoin est physique l’énergie proviendra de la dimension élémentaire.
Si le besoin est agressif, l’énergie proviendra de la dimension opaque.
Si le besoin est relationnel, l’énergie proviendra de la dimension songerie.

Mais lorsque l’on fait appel aux énergies de ces dimensions, elle reste inadapté profondément aux quatre dimensions matériel de l’univers, elle reste liées a son énergie primordial lié a son invocateur. Quand une certaine quantité et atteinte, elle retourne dans sa dimension par une implosion qui affecte l’invocateur en retour.


Ce schéma qui précède permet de donner une compréhension à tous les faiseurs de l’univers. Ils conçoivent l’univers dans ses 11 dimensions inférant deux autres inconnaissable, l’impénétrable néant, et l’inintelligible Dieu.
L’univers ?!?
L’univers dans la plus part de ses dimensions sont inaccessibles à la compréhension des créatures vivantes, même les plus intelligentes. Dieu est un mot. Néant en est un autre mot. Ces mots prononcés ne peuvent pas réduire en quelques sons ou quelques objets visuelle, perceptible par des sens, quelle que soit l’espèce vivante, la distance non physique qui nous sépare de ces métas réalités.

Le Primus est la dimension qui s’est créer en même temps que l’Eden et l’univers matériel lors du « suicide de « Dieu ». Dieu, dont le souvenir est abyssalement enfoui dans les tréfonds d’Eden. Ce souvenir tisse en permanence le Velum permettant d’isolé les dimensions entre elles et à matière d’exister, de devenir mouvement et de mouvement devenir vie.

  • Eden, nous enseigne que le temps n’existe pas.
  • Primus, nous enseigne que l’espace n’existe pas.
  • Opacité, nous enseigne que la mort n’existe pas.
  • Songerie, nous enseigne que rationnel et matière n’existent pas.
  • Le velum permet à tout cela d’exister
  • Le néant est le mal absolue, l’antédieu.

Les antécréatures du néant sont les plus puissantes dans la destruction et l’annihilation de toute chose. Toutes les manifestations, mêmes les plus immorales et criminelles appartiennent aux camps de dieu en regard du néant.
Ces antécréatures exceptionnellement incarné ont des formes identique à celle existence si ce n’est qu’elles peuvent en changer et que leur vibration de vie est dévorante, angoissante, cancérigène.